29/12/2005

Heureuse Année

Heureuse Année

 

À l'aube du Nouvel An, acceptez de tout coeur les voeux les plus chaleureux pour une année exceptionnelle.

Que la paix et la joie de cette Fête soient avec vous tous les jours de l'Année nouvelle.


09:15 Écrit par cplh | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

12/12/2005

Un nouveau catalogue encyclopédique

Le catalogue Dallay 2005-2006 consacré aux timbres des pays de l'ex-empire français d'Afrique jusqu'à leur indépendance — dont c'est la première édition — répertorie les émissions de A à Z, depuis le territoire des Afars et des Issas jusqu'à Zanzibar, regroupés par zones géographiques (Afrique du Nord, Afrique occidentale française, mandats du Cameroun et du Togo, corne de l'Afrique, Madagascar et dépendances, etc.). Il tente de concurrencer le catalogue Yvert et Tellier consacré aux timbres de l'ensemble des ex-colonies françaises, qui jusque-là était seul sur ce créneau.

 

Encyclopédique, le Dallay décrit les illustrations des timbres, précise le nom de leur créateur, leur mode d'impression, leur date d'émission (parfois au jour près) et leur usage postal. Pour chaque pays, une notice historique ainsi que le répertoire des premiers bureaux de poste locaux précèdent la cotation des timbres des colonies générales (cinq pages pour le Sénégal, par exemple), puis des timbres neufs, oblitérés et surtout sur lettre (à la différence de son concurrent).

Très bien illustré, un 25 centimes Alphée Dubois oblitéré à "Jacqueville-Côte d'Or d'Afrique" de 1889 (Côte d'Ivoire), unique pièce connue, est coté 5 000 euros. Les surcharges des différents types de timbres sont systématiquement reproduites, ce qui peut être utile pour déceler les faux quand il s'agit de timbres coûteux, riches en variétés, comme ceux d'Obock, du Congo ou du Gabon (taxe Duval 30 centimes surchargé 15 centimes, à 6 000 euros.  Complet, il va jusqu'à coter les timbres des missions consulaires britanniques et des missionnaires norvégiens de Madagascar.

Prudemment, Dallay sous-estime les timbres de recouvrement et les timbres-taxes sur documents : en Algérie, le 50 francs surchargé "Taxe PCV Douane 20 francs" Palais d'été de 1944 (destiné à taxer les colis postaux envoyés par l'armée d'Italie) est ainsi coté 50 euros, quand le catalogue Yvert et Tellier l'évaluait déjà 1 000 francs en 1982.

 


08:36 Écrit par cplh | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

25/11/2005

TIMBRES 2006

Comme chaque année, La Poste a présenté, vendredi 18 novembre, la nouvelle collection de timbres qui seront émis en 2006.

Vingt-six séries seront éditées dans le courant de l'année 2006. Si certains timbres sont de véritables oeuvres d'art, les autres sont souvent des photo-collages reprenant ce dont la Belgique est la plus fière. Une série abordera ainsi le 175ème anniversaire de la démocratie en Belgique. Une autre sera éditée en collaboration avec la poste danoise tandis qu'une planche sera consacrée au tour cycliste d'Italie.(PRS)


10:37 Écrit par cplh | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/11/2005

Deux timbres-poste pour fêter la Garde du pape

Pour marquer le 500e anniversaire de la création de la Garde suisse pontificale, la Poste suisse et celle du Vatican émettent deux nouveaux timbres.

 Ils ont été présentés au public mardi à Emmen près de Lucerne. Mais ces timbres de collection ne seront valables que dès le 22 novembre.

La célébration du 500e anniversaire de la création de la Garde suisse pontificale déploiera tous ses fastes l'an prochain. Elle a cependant commencé l'an dernier. Et elle fait l'objet cette année de plusieurs manifestations.
Il règne une certaine confusion quant à la date exacte de l'anniversaire. Et la sortie officielle la semaine prochaine des deux timbres-poste commémoratifs émis par Berne et le Vatican ne contribue pas à clarifier les choses.
La chronologie de ce qui s'est vraiment passé, il y a 500 ans, est pourtant simple.

 

Requête solennelle 

Le 21 juin 1505, le pape Jules II adresse aux cantons confédérés d'alors (500'000 habitants) une lettre empreinte de grand respect. Il leur demande la mise à disposition de 200 fantassins pour protéger le Palais apostolique. Et par là également sa propre personne.
Adressée «Aux chers Fils des Confédérés de Haute-Alémanie», la lettre est en effet un hommage aux talents militaires des Suisses d'alors: «Nous sommes certain, écrit notamment Jules II que votre fidélité et votre science des armes répondront à Nos besoins». Avant d'ajouter: «Ce sera pour le grand bénéfice de la gloire de votre Nation que vos soldats seront préférés aux autres pour la garde de Notre Palais apostolique».

 

Réticence des cantons
Les cantons confédérés font preuve d'une certaine réticence mais l'envoyé spécial du pape parvient quand même à recruter 150 volontaires. La petite troupe entre à Rome le 22 janvier 1506 et c'est cette date qui est considérée depuis lors comme la date officielle de la création de la Garde suisse pontificale.
C'est aussi la date qui figure sur les deux timbres émis par la Suisse et par le Vatican. Mais comme cette double émission va vraisemblablement avoir du succès, notamment chez les philatélistes, les postes ont pris un peu d'avance sur le calendrier.

 

Allemand et italien
En fait, il y aura en tout quatre timbres. Deux émis par la Suisse représentant la relève de la Garde (85 centimes suisses) et un rassemblement de la Garde (1 franc suisse). Et les deux mêmes timbres émis par le Vatican (0,62 euros et 0.80 euros).
A noter que les timbres ont été conçus par un ancien soldat de la Garde suisse pontificale, le Grison Rudolf Mirer, né en 1937, et devenu entre temps un peintre à succès. Les timbres sont rédigés en allemand et en italien et pas...en latin. Car si la langue officielle du Saint Siège est bien le latin, celle de l'Etat de la Cité du Vatican est l'italien.

swisinfo, Michel Walter


07:48 Écrit par cplh | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/11/2005

Napoléon au Musée Wellington

Première escale dans le fief de Wellington à Waterloo, pour l'expo de Visualia.

Des cartes postales et des timbres consacrés à Napoléon en plein coeur du Musée Wellington, c'est une réalité jusqu'au mercredi 30 novembre.

«Même si certains grincent encore des dents, il est grand temps que le musée s'ouvre à l'univers napoléonien, pour ses 50 ans. Les mentalités évoluent, même le prince Napoléon a visité le Musée Wellington», précise Yves Vander Cruysen, échevin de la Culture et président des Amis du Musée.

Dans le cadre du bicentenaire de l'Empire et pour clôturer la saison touristique, le Musée waterlootois accueille l'exposition cartophilique et philatélique de l'association Visualia qui regroupe la Poste française et France Telecom. «Après avoir circulé dans l'Hexagone, c'est sa première escale en Belgique», explique le Français Alain Ripaux.

Une vingtaine de panneaux reprenant des cartes postales anciennes, des timbres, des plis philatéliques et des peintures illustrent l'épopée de Napoléon d'Ajaccio à Waterloo.

«Le rêve de l'Empereur»; «Napoléon et la garde impériale»; «Waterloo, Morne Plaine»; «La famille impériale» ou encore «Les maréchaux du premier empire», ce sont quelques-uns des thèmes illustrés.

Parmi les pièces les plus rares: un puzzle de 10 cartes postales anciennes représentant les grandes batailles, ainsi que des images d'Epinal.

Le musée en profite aussi pour faire connaître ses dernières acquisitions, comme une collection de 18 gravures offertes par John White et qui illustrent les grandes heures de l'Empire.

Jusqu'au 30 novembre, du lundi au dimanche, de 10h30 à 17h au Musée Wellington. 02/354.78.06

© La Libre Belgique 2005


11:11 Écrit par cplh | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/09/2005

UNE SUISSESSE DESSINE DES TIMBRES BRITANNIQUES

LONDRES - La Royal Mail, la poste britannique, a émis une nouvelle série de timbres dessinés par l'illustratrice suisse Catell Ronca. La reine Elizabeth a été conquise par ces six images décrivant les différentes habitudes alimentaires dans le monde.
Les timbres montrent notamment un Anglais roux en train de manger des sushis, une femme mexicaine la bouche pleine de frites ou une Indienne dégustant un thé. Les illustrations ont remporté un franc succès. La reine Elizabeth a donné son feu vert pour la nouvelle série de timbres que l'on trouve en vente depuis environ une semaine.
La "gastronomie" était le thème de l'année 2005 pour les postes européennes. La Royal Mail a lancé un concours que la Lucernoise d'origine, Catell Ronca, 30 ans, a remporté avec son portfolio intitulé "Changing Tastes in Britain" ("Les goûts changent en Grande-Bretagne").
"Ronca a créé un set de timbres audacieux et stylisés autour de cultures et cuisines mixtes", écrit la Royal Mail sur son site internet. A noter que la jeune artiste s'est inscrite à ce concours alors qu'elle achevait ses études au Royal College of Art.

SDA-ATS


10:08 Écrit par cplh | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

26/08/2005

Quatrième Vietstampex: le plus grand voyage en philatélie

Hanoi, 24 août (AVI) - La quatrième exposition philatélique (Vietstampex 2005), ouvrira ses portes mardi prochain à Hanoi, avec l'émission de la plus grande collection de timbres-poste présentant 54 ethnies vietnamiennes, a annoncé mercredi le Centre d'information de la Poste.

La manifestation organisée avec le ministère des Postes et des Télécommunications et le Comité populaire municipal de Hanoi, se visitera sur deux plans. Elle présentera d'abord un état des lieux de la philatélie vietnamienne et ensuite les ethnies frères sous le coup de pinceau des peintres locaux.

L'exposition proposera ainsi un voyage en philatélie de manière originale, en faisant prendre conscience au visiteur des symboles, images représentant des valeurs culturelles matérielle et immatérielles chères à la communauté multiethnique vietnamienne.

Les organisateurs prévoient aussi de décerner 70 prix aux philatélistes lors de cette exposition qui durera jusqu'au 3 septembre au Musée Hô Chi Minh à l'occasion du 60e anniversaire de la Fête nationale, du 995e anniversaire de Thang Long-Hanoi, du 60e anniversaire de la Journée traditionnelle de la Poste.

Membre de la Fédération internationale des philatélistes, le Vietnam comptait une trentaine de sociétés philatéliques du niveau provincial en 2003 avec une quarantaine de clubs regroupant plus de 5.000 membres, sans compter 30.000 amateurs non affiliés.

La Poste avait émis son premier timbre authentiquement vietnamien, à l'effigie du président Hô Chi Minh, le fondateur du Vietnam moderne, à l'occasion de la première Fête nationale. - AVI


15:41 Écrit par cplh | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/08/2005

DES TIMBRES EN FORME DE COQUILLAGES

Des timbres en forme de coquillages, c'est du jamais vu!

BRUXELLES Ils sentent bon le sable chaud et connaissent un très grand succès commercial depuis leur émission, lancée voilà quelques jours à peine. «L'émission Coquillages marche très bien», souligne Emmanuel Foulon, porte-parole de La Poste.

Il est vrai que ces timbres de 0,44€, vendus en feuillets de six, sont visuellement très réussis. Ces buccin, donace, scalaire, escargot des buissons et autres anodontes sont dus au talent de Diane Bruyninckx.

Ils sont aussi, ce qui n'est pas négligeable, autocollants. «Ce type de timbre est plus apprécié par le public», poursuit Emmanuel Foulon.

Surtout, ils tranchent totalement avec la production habituelle: là où les timbres sont traditionnellement de forme carrée ou rectangulaire, les six timbres de la série Coquillages ont justement la forme d'un coquillage dès que vous l'avez retiré du feuillet.

Et là n'est pas la moindre de ses originalités. «Proposer des timbres de formes diverses est une première», confie Emmanuel Foulon. Une innovation qui n'a apparemment échappé ni aux collectionneurs ni aux clients de La Poste. «La vente est énorme. Chez les personnes qui se rendent au bureau de Poste et découvrent ces timbres, il y a d'abord un mouvement de surprise. Mais une fois la surprise passée, la curiosité l'emporte», explique le porte-parole de La Poste. «Ces timbres offrent en effet quelque chose de particulier».

Le succès est tel que La Poste pourrait renouveler l'expérience à l'avenir.

En apposant un tel timbre sur une enveloppe, vous êtes en tout cas certain que votre courrier ne passera pas inaperçu lorsqu'il arrivera dans les mains de son destinataire.

Mais il faudra sans doute faire vite: à peine 500.000 feuillets ont été tirés, et ils se vendent comme des petits pains.

P.D.-D.

La Dernière Heure 05/08/2005



14:13 Écrit par cplh | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

16/07/2005

PAUL LEJEUNE

Chers amis,

 

Je vous fait part du décès de notre ami Paul Lejeune ( 77 ans) , ce jeudi 14 juillet vers 23 h;

des suites d'une hémorragie cérébrale. 

Son épouse Jeannine , me demande d'en informer les membres de notre club, je lui assuré de notre soutien. 

les Obsèques seront célébrées  le mercredi 20 juillet en l'Église Saint-Nicolas de La Hulpe à 10 h  l'incinération est prévue à Uccle à 14h45’. 

Des fleurs au nom du Cercle seront présentes. 

Ayons une  profonde pensée pour l'un des nôtres ainsi que pour son épouse

 

Le secrétaire

Jean-Paul Piette

3,chemin du Bois des Dames

B-1310 La Hulpe

32 476 26 29 44 - 32 2 654 01 97

jp.piette@skynet.be



08:15 Écrit par cplh | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

04/07/2005

EXPOSITION PHILATELIQUE A SINGAPOUR

2 juillet 2005

Dans le cadre de la 117e Session du CIO à Singapour, plusieurs activités culturelles sont programmées. Une de ces manifestations a lieu au Musée philatélique de Singapour.

 

De 1896 à 1940

Une exposition organisée en collaboration avec les autorités philatéliques du pays retrace l’histoire de la philatélie olympique sous un angle très original. Les visiteurs peuvent ainsi découvrir les dessins originaux des tout premiers timbres olympiques, ainsi que les timbres prévus par la Turquie à l'occasion des Jeux de 1896, mais qui n’ont jamais été émis en raison du boycott politique de ces Jeux par l'Empire ottoman.

 

Marquée par la non-célébration des Jeux

Entre 1896 et 1940, l’histoire philatélique fut également marquée par la non-célébration des Jeux de 1916 (Berlin) et de 1940 (Helsinki), pour lesquels plusieurs pays avaient prévu l’émission de produits philatéliques.

 

La philatélie olympique

La philatélie olympique occupe une place particulière dans la philatélie en général. Elle entretient des liens étroits avec le Mouvement olympique et les Jeux Olympiques. Les timbres olympiques ont été les premiers à mettre le sport en vitrine. La série émise à Athènes en 1896 comptait 75 000 unités, dont 10 000 étaient des timbres olympiques.


11:07 Écrit par cplh | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

01/07/2005

PAYSAGES ET SAUVETAGE - ( CANADA )

Paysages et sauvetage font bon ménage

Comme les jours, les timbres se suivent mais ne se ressemblent pas. À quelques semaines de distance, une émission consacrée au peintre Homer Ransford Watson (27 mai) et une autre aux opérations périlleuses de recherche et de sauvetage (13 juin) viennent nous le rappeler. Les collectionneurs sont rompus à cette impressionnante disparité de sujets. Tout cela enrichissant à la fois leur culture personnelle et leur album.

Homer Ransford Watson (1855-1936) est plutôt mal connu. Pourtant, ce quasi-autodidacte, qui aimait représenter la nature sous tous ses aspects, fut en son temps très apprécié. L'une de ses toiles fut offerte à la reine Victoria et on compta parmi ses mécènes nul autre qu'Oscar Wilde. Dans les Laurentides et Porte d'écluse, peints respectivement en 1882 et en 1900, sont les tableaux retenus pour cette émission. La première oeuvre orne le timbre au tarif de 50 cents ( canadien ) et se présente en feuillet de 16. La seconde, représentée sur un timbre de 85 cents ( canadien ), ne se retrouve que sur un bloc-feuillet comprenant également le précédent timbre. Cette pièce a été tirée à 200 000 exemplaires, contre trois millions pour le premier timbre seul. La conceptrice est Hélène L'Heureux, la même qui nous avait pondu en janvier de merveilleux coqs pour souligner le Nouvel An chinois.


Jean-Pierre Durand
 - collaboration spéciale, La Presse





14:44 Écrit par cplh | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

28/06/2005

LES TIMBRES DE JOHN LENNON

La collection de timbres de Lennon achetée par un musée philatélique américain

WASHINGTON (AP) –

La collection de timbres de John Lennon sera bientôt visible par le public, un musée philatélique américain en ayant fait l'acquisition. Le Musée postal national du Smithsonian l'a annoncé vendredi et prévoit d'exposer en octobre les vignettes collectionnées par Lennon enfant.

Le musée a acheté l'album à un négociant en timbres mais a refusé de révéler le montant de la transaction.

L'album contient plus de 500 timbres du monde entier dont une majorité en provenance d'ancienne colonies britanniques comme l'Inde et la Nouvelle-Zélande.

La collection n'a pas la musique pour thème mais elle semble indiquer un penchant artistique chez le Beatles assassiné en 1981 à New York. La couverture de l'album comporte des images de monarques britanniques auxquels des barbes et des moustaches ont été ajoutées à l'encre bleu.

Le conservateur du musée, Wilson Hulme, espère que l'exposition de la collection Lennon redorera l'image de marque de la philatélie, activité "considérée par certains comme pas dans le coup et peut-être cela les poussera-t-il à y penser à deux fois", espère-t-il.

L'album lui-même, imprimé dans les années 1950, avait été offert à John Lennon par son cousin Stanley Parkes.


09:58 Écrit par cplh | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/06/2005

UNE HISTOIRE FRANCAISE

France - Le Trésor public utilise 122 timbres pour affranchir une lettre à 2,76 €

LILLE (AFP) - Cent vingt-deux timbres: c'est ce qu'il a fallu au Trésor public pour affranchir, pour un total de 2,76 €, un courrier adressé en début de semaine à un contribuable de la métropole lilloise.
Pour parvenir à cette somme, l'expéditeur a aligné sur l'enveloppe kraft 110 timbres à 0,02 €, onze à 0,05 € et un à 0,01 €.
Le courrier, adressé lundi par le Centre régional de la redevance de l'audiovisuel à un commerçant qui a souhaité garder l'anonymat, contenait un carnet à souche dans une petite enveloppe. Mais celle-ci n'étant pas assez grande pour le bloc de timbres d'une trentaine de cm2, elle a été glissée dans une autre enveloppe grand format.
Trente et un coups de tampon ont en outre été nécessaires pour oblitérer le tout à la main.



08:01 Écrit par cplh | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08/06/2005

UN TIMBRE A L'EFFIGIE D'AUDDREY HEPBURN

Un timbre a l'effigie de l'actrice Audrey Hepburn, à l'origine d'une querelle judiciaire entre ses héritiers et la maison de vente aux enchères Heinrich Köhler, a été adjugé 58 000 euros (88 500 $) lors d'une vente à l'encan à Wiesbaden, a indiqué mercredi la société de vente.

Le timbre, représentant l'actrice (1929-1993) portant un chapeau et tenant à la main une cigarette, est l'un des deux exemplaires d'une série commandées par la Poste allemande, qui n'a jamais été mise sur le marché.
Le fils de la vedette de cinéma avait obtenu de la justice en 2001 que ce timbre ne soit pas mis en circulation en raison de la présence de cette cigarette.
Seuls deux timbres avaient été imprimés, dont l'un avait été vendu à un collectionneur originaire de Francfort en novembre 2003 à Berlin. Ce collectionneur a gardé pendant deux ans ce timbre dans ses albums. Ce n'est que récemment qu'il s'est rendu compte de la valeur de cet exemplaire. Il s'est déclaré «très heureux» du résultat de la vente. L'acheteur, qui était représenté par un tiers, est originaire du sud de l'Allemagne.
L'actrice née en Belgique d'une mère néerlandaise et d'un père britannique est devenue une légende d'Hollywood grâce à des classiques du cinéma comme Diamants sur Canapé, Charade, My Fair Lady, Vacances Romaines ou Sabrina.

 

Agence France-Presse

Wiesbaden, Allemagne


07:42 Écrit par cplh | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

31/05/2005

LES MILLE ET UNE CARTES

Les collectionneurs de timbres s'intéressent peu aux cartes postales, or celles-ci sont parfois le support de timbres peu communs et de marques postales intéressantes. Dans ces cas, on a tout à gagner à les rechercher.

Autrement, toute nue, c'est-à-dire privée de timbre ou d'oblitération, la carte, si elle représente un intérêt historique ou iconographique indéniable, ne concerne plus la philatélie, mais plutôt la cartophilie.

C'est une autre paire de manches quand un timbre est imprimé à même la carte postale. Ce timbre, qui peut être un fac-similé d'une vignette précédemment émise ou adopter un tout autre visuel, est assimilable au point de vue philatélique à un grand timbre-poste. On parle alors d'un entier postal. Qu'elle soit neuve ou ayant servi, cette pièce mérite d'être considérée. Le Canada commercialise de nombreux entiers postaux de ce type, destinés surtout aux touristes. Les plus récentes cartes postales préaffranchies, comme Postes Canada les désigne, ont été émises le 13 mai et reprennent les motifs des timbres de cette année consacrés au drapeau. Il y en a cinq, dont une montre une vue de Mont-Saint-Hilaire.

Mais le collectionneur avisé ne manquera pas de jeter son dévolu sur la carte maximum, qui est ni plus ni moins qu'une carte postale détournée de sa vocation première à des fins philatéliques. Elle est constituée d'une carte postale, d'un timbre apposé côté vue et d'une oblitération, présentant entre eux le maximum de concordance. Il existe des critères fixant les règles à suivre pour obtenir une telle pièce, mais tous, et notamment les administrations postales, ne s'y conforment pas en tout point. Pour connaître en détail ce produit, un détour par le site www.maximaphiles-francais.org sera profitable.

La carte maximum illustrée ici a été éditée par la Suède à l'occasion de l'émission d'un timbre pour célébrer la «Midsommar», une fête qui se tient pendant le week-end le plus proche du solstice d'été. Les Suédois dressent alors des mâts qu'ils décorent et autour desquels ils dansent. On voit ici deux fillettes, sages comme des images, qui portent dans leurs cheveux une couronne tressée avec des fleurs sauvages. Il s'agit bien sûr d'une vision idyllique des choses. L'oblitération, parée d'une fleur stylisée, indique le nom de Leksand, une commune située dans le centre du pays, qui est aussi le berceau de plusieurs traditions suédoises.

 


Jean-Pierre Durand collaboration spéciale, La Presse

07:24 Écrit par cplh | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

29/05/2005

PRIX OLYMPIA : MEDAILLE D’ OR POUR LE PORTUGAL

26 mai 2005
Le Portugal a remporté la médaille d’or du Prix Olympia 2004. Cette distinction, attribuée par un jury international composé de philatélistes de grande renommée, d'artistes, de journalistes et de membres du CIO, récompense les plus beaux timbres émis à l'occasion des Jeux Olympiques de 2004. Le timbre choisi pour la médaille d'or représente un athlète franchissant la barre du saut en hauteur. Le prix sera remis à la République portugaise le 7 juillet à Singapour, lors de la 117e Session du CIO.
Ukraine et Australie
La médaille d’argent du Prix Olympia 2004 a été décernée à l’Ukraine pour un timbre illustrant les Jeux de l’Antiquité. Quant à la médaille de bronze, elle a été remise à l’Australie pour un timbre représentant un sujet moderne : le départ d’une course. Le timbre émis par Singapour a reçu une distinction pour l’originalité de son motif : des athlètes gravés sur une pierre.
Présentation des lauréats à Singapour
La Fédération Internationale de Philatélie Olympique (FIPO), qui organise ce concours après chaque édition des Jeux Olympiques, présentera, pendant la 117e Session du CIO, les finalistes du Prix Olympia ainsi que diverses nouveautés philatéliques, dont les oblitérations spéciales des villes candidates à l’organisation des Jeux Olympiques de 2012.
Exposition philatélique à Singapour : de 1896 à 1940
Une exposition organisée actuellement au Musée philatélique de Singapour, en collaboration avec les autorités philatéliques du pays, retrace l’histoire de la philatélie olympique sous un angle très original. Les visiteurs peuvent ainsi découvrir les dessins originaux des tout premiers timbres olympiques, ainsi que les timbres prévus par la Turquie à l'occasion des Jeux de 1896, mais qui n’ont jamais été émis en raison du boycott politique de ces Jeux par l'Empire ottoman.
Histoire philatélique de 1896 à 1940
Entre 1896 et 1940, l’histoire philatélique fut également marquée par la non-célébration des Jeux de 1916 (Berlin) et de 1940 (Helsinki), pour lesquels plusieurs pays avaient prévu l’émission de produits philatéliques.




07:49 Écrit par cplh | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/05/2005

HISTOIRE SUISSE

La Poste SUISSE émettra en septembre prochain quatre timbres-poste représentant des photographies prises par des personnes privées au moyen de leur téléphone portable. Les quatre clichés "MMS" ont été sélectionné lors d'un concours.

Plus de 3300 photos ont été envoyées par des utilisateurs de téléphones mobiles munis d'appareils de photo, a indiqué La Poste. Le public a désigné les cent meilleures, puis un jury a choisi les quatre photos qui font l'objet de la nouvelle série de timbres-poste, une première mondiale, selon le géant jaune.

Ces clichés ont été pris lors d'une balade à cheval, durant une randonné au Stockhorn, au sommet du Rigi et depuis un balcon. Le jury était composé de représentants des trois partenaires organisateurs du concours, à savoir La Poste, Swisscom Mobile et le Musée de la communication de Berne.

Les quatre timbres-poste spéciaux "MMS", avec des valeurs d'affranchissement de 0,85 centimes, 1, 1,3 et 1,8 franc, seront émis le 6 septembre. Les quatre photographes gagnant ont reçu 1000 francs ainsi qu'un nouveau téléphone portable.


08:10 Écrit par cplh | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

26/05/2005

ACHETER SES TIMBRES VIA INTERNET

Comme d'autres opérateurs européens, La Poste a désormais son magasin en ligne. Objectif: cibler un public qui ne va jamais dans les bureaux.

Fini de faire la file à La Poste pour acheter quelques timbres. Dès à présent, les particuliers peuvent commander leurs timbres et d'autres produits postaux de base via Internet.

Nombre de postes européennes, et plus précisément les postes française, néerlandaise et allemande, ont déjà leur magasin en ligne. En ouvrant une boutique sur le Net, l'entreprise publique belge teste ainsi un nouveau canal de distribution. Ce magasin virtuel, accessible par définition 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 à l'adresse www.laposte.be, vient donc s'ajouter aux bureaux de poste (1302 dans le pays) et Points Poste, ces guichets installés depuis peu dans les supermarchés, librairies et banques. «L'objectif est de toucher, via ce nouveau canal de vente, une catégorie de gens qui ne se rendent jamais dans les bureaux de poste, à savoir la génération Internet», explique François Dorrekens, un porte-parole de La Poste.

Concrètement? Le particulier choisit le ou les produit(s) qu'il désire parmi une centaine d'articles. Outre les timbres autocollants, on peut y acheter des vignettes pour les envois Kilopost, des Postograms, des produits philatéliques ou des produits pré-affranchis comme les cartes de voeux. Une fois la commande passée, le client effectue le paiement soit par carte de crédit soit par «web banking». Dès le paiement confirmé, il reçoit un courrier électronique avec un numéro de confirmation. La commande est livrée sous envoi sécurisé (avec code barre) endéans les quatre jours ouvrables, à l'adresse de son choix. La livraison est effectuée par le facteur et est gratuite pour une commande de 25 euros et plus. En deçà de ce montant, des frais de 2 euros sont demandés.

Conformément à la législation sur la vente par correspondance, si le client n'est pas satisfait, il peut renvoyer son paquet dans les 7 jours ouvrables sans payer de frais de port. Et si la commande n'arrive jamais. Il peut soit demander au service clientèle un second envoi soit le remboursement de son achat.

La Poste évaluera les premiers résultats de ce test dans six mois et s'il y a lieu d'étoffer la gamme de produits. A terme, elle pourrait aussi proposer à ses clients virtuels un système d'impression de timbres à domicile. «La poste allemande teste une telle application avec la société Adobe. Si les tests techniques sont concluants, on pourrait lui emboîter le pas», précise-t-on à La Poste.

© La Libre Belgique 2005



14:22 Écrit par cplh | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/05/2005

VATICAN

Des timbres à l'effigie de Benoît XVI bientôt en vente.

Les premiers timbres à l’effigie du nouveau pape Benoît XVI seront en vente à partir du 24 mai prochain ont an­noncé mercredi des responsables du Vatican. Trois timbres seront disponibles, pour des valeurs de 45 centimes d'euros, 62 centimes d'euros et 80 centimes d'euros, ont précisé ces responsables du  bureau philatélique du Vatican. Au mois. d’avril, le Vatican avait mis en vente des timbres spéciaux pour marquer 1 période entre le décès du pape Jean Paul II et l'élection de son successeur, et des centai­nes de milliers de ces timbres ont été vendus rapidement.


08:31 Écrit par cplh | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/05/2005

DES TIMBRES CONSACRES A LA 2EM GUERRE MONDIALE

Les services philatéliques de la poste israélienne ont décidé d’émettre une nouvelle série de timbres à l’occasion du soixantième anniversaire de la fin de la Seconde Guerre Mondiale.
Ils sont consacrés aux nombreux combattants juifs qui se sont battus contre l’Allemagne nazie et font découvrir au public qu’un million et demi de Juifs ont participé au conflit dans les rangs des armées alliées. En outre, ils commémorent le souvenir des 250.000 Juifs tombés au champ de bataille sous les drapeaux de leur pays d’origine.
L’un des timbres représente un défilé de soldats de la Brigade Juive de l’armée britannique, un autre un tank russe T-34 russe et des bombardiers B17 de l’armée américaine.
Un timbre rappelle la contribution des partisans juifs et des membres de la Résistance, en représentant un Maguen David sur un vêtement où a été arrachée l‘infâme étoile jaune imposée par les Nazis dans le cadre de leur mesure discriminatoire.
Une plaquette de timbres sera en outre inaugurée le 9 mai prochain, avec la reproduction du déploiement du drapeau soviétique sur le Reichstag à Berlin après la victoire des alliés. Trois soldats ont hissé ce drapeau et l’un d’entre eux était juif.

  CDP


13:54 Écrit par cplh | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

LES SERVICES SECRETS AMÉRICAINS

LES SERVICES SECRETS AMÉRICAINS FONT ENQUÊTE SUR UNE EXPOSITION 

Les services secrets américains font enquête sur une exposition de faux timbres-poste, dont l'un montre le président George W. Bush avec une arme sur la tempe.
L'exposition a ouvert ses portes la semaine dernière à l'université Columbia, à Chicago. Les visiteurs peuvent y voir des timbres, oeuvres de 47 artistes. Ils portent sur des questions telles que les agressions sexuelles commises par des prêtres catholiques, le racisme et la guerre en Irak.

Mystère - Aucun des artistes n'est inscrit à l'établissement universitaire. Un porte-parole des services secrets, Tom Mazur, n'a pas voulu préciser, mardi, si l'enquête était terminée, pas plus qu'il n'a accepté de dire qui avait été interrogé. Il a cependant indiqué qu'aucune oeuvre d'art n'avait été confisquée.

Appel - L'enquête a été lancée à la suite d'un appel téléphonique d'un résidant de Chicago. Deux agents gouvernementaux se sont présentés sur les lieux de l'exposition le soir de l'inauguration. Ils ont pris des photos de certaines des oeuvres exposées et ont demandé à obtenir les coordonnées des artistes.

Patriot Act - Les agents étaient particulièrement intéressés par l'oeuvre d'un artiste de Chicago, Al Brandtner. Intitulée Patriot Act, qui montre une feuille de faux timbres de 37 cents, rouges, blancs et bleus, et le président Bush avec un revolver sur la tempe.  
 
Source: Radio-Canada

13:46 Écrit par cplh | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

26/04/2005

Le timbre qui sent la rose ...

Une première belge à l'occasion des floralies gantoises

C'est un joli coup que vient d'opérer la filiale philatélie de La Poste. A l'occasion des floralies gantoises, l'entreprise publique vient en effet de lancer, en première belge, trois timbres parfumés.

Des timbres qui représentent trois jolies roses qu'il sera possible d'admirer aux floralies du 15 au 24 avril prochain et qui sentiront aussi la rose puisque le parfum sera intégré au processus de production du timbre.

«Ca s'est déjà fait en Suisse où nos collègues avaient eu l'idée de donner le parfum de chocolat à un timbre, explique Frank Daniels, directeur de la division philatélie de La Poste. Nous l'avons reprise à notre compte et ça marche. L'odeur tient suffisamment longtemps pour être toujours là lorsque le correspondant reçoit sa lettre».1 million de timbres de 70 et 80 cents, ainsi qu'1,8 million de timbres de 44 cents seront mis en vente dès le 4 avril prochain dans tous les bureaux de Poste. «Si ça marche, sur un plan commercial, nous pourrions reproduire l'expérience pour les floralies de Liège ou du Hainaut, poursuit Frank Daniels. Mais rien de systématique n'a encore été prévu à l'heure actuelle. C'est une première dont nous devrons analyser les résultats...»

Notons encore que les trois timbres, très jolis, sont l'oeuvre d'une artiste belge, Bernadette Voz.

La Dernière Heure 2005


11:21 Écrit par cplh | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/04/2005

Timbres "BELGE" à vendre

Notre service S.O.S. (Richard Thirion) vous propose une 
serie de lots timbres " BELGIQUE ".
Un E-mail par Internet et votre commande est prise en
charge par notre Cercle
Nombre de lotNumérosPrix
1710/15 + 713A4,50
1737/414,00
7743/474,75
2751/5515,00
2756/607,50
2773/764,50
2777/804,25
1787/9114,00
1807/104,50
1814/2217,50
1834/4013,50
1860/6217,00
1863/6730,00
2868/7516,00
2880/9180,00
1892/9729,00
1927/2917,00
2938/4017,00
1955/609,00
1979/8517,00
2987/893,50
11032/367,00



11:47 Écrit par cplh | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/04/2005

VATICAN - Les timbres du "Siège vacant"

Presse Canadienne | Le 9 avril 2005 - 09:03

Les timbres spéciaux du Vatican, destinés à marquer la période de vacance du Siège apostolique, entre la mort de Jean Paul II et l'élection de son successeur, seront mis en vente mardi: les collectionneurs devraient rapidement se les arracher.

Ces timbres spéciaux seront utilisés pour affranchir les lettres uniquement pendant cette période, ont précisé samedi les services postaux du Saint-Siège. Les timbres auront une valeur faciale de 0,60 euros, 0,62 euros et 0,80 euros.

Imprimés à 700.000 exemplaires, ils seront mis en vente dans les bureaux de poste proches de la basilique Saint-Pierre mardi à 8h30 du matin (06h30 GMT).

Selon la tradition, le timbre du "Siège vacant" représente le blason de la cité du Vatican, les deux clés de Saint-Pierre croisées, mais la tiare pontificale en est absente.

La dernière mise en vente de timbres du "Siège vacant" remonte au dernier interrègne entre deux papes, après la mort de Jean Paul 1er et l'élection de Karol Wojtyla en 1978






08:41 Écrit par cplh | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

11/04/2005

PREVENTE AU CHATEAU ( suite )

Expo et vente à La Hulpe pour les 35 ans du cercle philatélique

LA HULPE Pour marquer ses 35 ans, le cercle philatélique de La Hulpe organisait samedi au Château une exposition de timbres thématiques, doublée d'une prévente de timbres sortis pour les 175 ans de la Belgique. Les visiteurs ont donc pu acquérir le feuillet représentant les six rois et reines de Belgique plus le régent, ainsi qu'un autre timbre qui, lui, évoquant les faits marquant de l'histoire du Royaume. Celui qui a été émis au profit de la Croix Rouge, après le tsunami qui a touché l'Asie, était aussi vendu à La Hulpe.

«La vente s'est déroulée de manière magnifique, se réjouit Jean-Marie Leduc, membre du comité du cercle philatélique de La Hulpe. Au moins 1.500 personnes sont venues au Château. Nous avons pu servir tout le monde et l'oblitération a très bien fonctionné. Quant à l'exposition, elle a aussi été fort appréciée par les amateurs de timbres.»

Le cercle avait en effet mis sur pied une exposition de timbres consacrés notamment à l'expo universelle de 1958, à l'histoire de Belgique et au parc Solvay. Le parc était particulièrement mis en valeur par le dessin composé de timbres de Jody, un jeune exposant La Hulpois de 7 ans. «C'est mon papa qui m'a donné l'idée, affirme-t-il. J'ai fait une recherche dans sa collection de timbres belges afin de trouver des animaux qui pourraient se trouver dans le parc Solvay. J'ai dessiné l'étang, les arbres Ensuite, j'ai ajouté les timbres représentant les oiseaux, les poissons, les champignons, mais aussi des papillons et des chevaux.»

© La Dernière Heure 2005



11:08 Écrit par cplh | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/04/2005

PREVENTE DU 26/02/2005

Cette manifestation mise sur pied pour commémorer le 35ème anniversaire de la fondation de notre association restera dans nos mémoires pour plusieurs raisons.

Nous avons en effet pu compter sur un cadre exceptionnel pour l’organiser.

Nous tenons à adresser à nouveau nos plus vifs remerciements à la Fondation Culturelle Solvay de La Hulpe pour son accueil qui nous ont été accordées à cette accasion.

La réception du vendredi soit connut son petits succès. Les organisateurs avaient en effet pu compter sur l’aide précieuse de nombreuses personnes, tant pour la mise en place des locaux et de l’exposition que pour la préparation de la réception : que toutes et tous en soient sincèrement remerciés.

Quand au samedi, grâce au service de navette mis en place, nous avons pu accueillir quelque 1.500 personnes tout au long de la journée.

Pour terminer, il faut également noter que le démontage de l’exposition et la remise en état des locaux se sont déroulés conformément au planning.

Le souvenir réalisé par le Cercle avec le précieux concours de Madame Warson a connu lui aussi un vif succès. Nous signalons à ceux d’entre vous qui n’auraient pas encore eu l’occasion de l’acquérir, qu’il en reste quelques-uns. Ils sont à votre disposition lors de nos réunions dominicales.



08:07 Écrit par cplh | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

01/04/2005

ASSEMBLEE GENERALE 2005

PROCES-VERBAL DE L’ASSEMBLEE GENERALE DU 23-01-2005

La 35e assemblée générale du Cercle Philatélique de La Hulpe était convoquée pour ce dimanche 23 janvier 2005 au Centre Corbisier à La Hulpe.

Elle est ouverte à 10h15 par M. Constant KOCKELBERGH, Président, qui accueille MM. R. DUHAMEL et A. DECRE, respectivement trésorier général de la FRCPB et Président du Conseil provincial de la FRCPB, M. L. PONCE, président de l’ACPBW. Il souhaite la bienvenue à toutes les personnes présentes en remerciant aussi la délégation de l’Association Philatélique du Boulonnais sous la conduite de son Président, M. Michel POULTIER. Il accueille M. LETAILLEUR, secrétaire adjoint de la Fédération Française des Associations Philatéliques, qui nous fait l’honneur de nous rendre visite à cette occasion.

Le Président invite les participants à respecter un moment de recueillement en mémoire des membres et proches qui nous ont quittés depuis l’assemblée générale précédente.

Le Président rappelle que l’année 2004 fut particulièrement chargée : visite à LEODIPHILEX à Liège où nos couleurs étaient représentées par Patrice Ficheux et Benoît Adriaens.

Il y eut ensuite notre Bourse de juillet jumelée à la réalisation inter-membres organisée par l’Amicale des Cercles philatéliques du Brabant wallon.

Comme d’habitude, en septembre, nous étions présents lors de la Braderie des commerçants : notre stand connut un succès encourageant. Nous avons aussi été nombreux à faire partie des déplacements lors des nombreuses manifestations mises sur pied à Boulogne par nos amis de l’APB.

En septembre dernier, notre Cercle fut aussi mêlé de près à l’organisation des festivités commémoratives des 150 ans de l’arrivée du premier train à la Gare de La Hulpe. L’exposition attira de nombreux visiteurs. Les enveloppes souvenir avec Duostamp reproduisant la locomotive à vapeur – qui ont voyagé à bord du train lors du trajet inaugural du dimanche matin - connurent aussi un vif succès. Quelques exemplaires seront encore disponibles lors de la Prévente au Château le 26 février 2005 ou lors de nos prochaines réunions.

L’année 2004 se clôtura par un déplacement de 3 jours à Ouistreham en Basse-Normandie pour le Challenge PASTEUR des jeunes philatélistes français participant au challenge par régions : ce fut un voyage mémorable !

Le président termine en remerciant toutes les personnes ayant œuvré à la réussite de tous ces événements. Il souligne ensuite le bon fonctionnement des services offerts aux membres lors des réunions, des ventes sans limite, des tombolas lors des réunions ordinaires et de celle de Noël. Il regrette le peu de jeunes lors des réunions, malgré la structure d’accueil. Il souligne le fait que des membres, soit belges, soit français contribuent désormais à alimenter le responsable du bulletin. Il souligne qu’un bulletin de cercle est et doit rester avant tout un organe de liaison entre le club et ses membres. Les efforts fournis pour le bulletin se sont traduits par une augmentation de 60 % du subside Pro-Post accordé par l’entremise de la F.R.C.P.B. Que celles-ci en soient remerciées. 

Que nous réserve l’année 2005 ?

Elle commencera bien évidemment par la prévente du 26 février 2005 au Château de La Hulpe. Celle-ci a été accordée par La Poste au CPLH afin de commémorer les 35 ans (jour pour jour) de la fondation de notre association.

Les autres activités de l’année seront la Bourse du 9 juillet jumelée à la vente de l’Amicale Brabant Wallon, la Braderie des Commerçants de fin septembre.

En juin, le Club participera au Challenge Miessen organisé cette année à Jodoigne. Il y aura aussi bien sûr plusieurs déplacements à Boulogne.

Pour terminer, le Président invite l’assemblée à applaudir le comité pour son dévouement dans l’accomplissement des diverses tâches, qu’il s’agisse du bulletin, des carnets d’échange, des nouveautés, de la fourniture de matériel, l’organisation des ventes, le secrétariat, les jeux-concours, la bibliothèque, etc. 

La parole est ensuite cédée à M. André DECRE, président du Conseil provincial de la FRCPB. Il rappelle le plaisir qu’il éprouve toujours à se retrouver à La Hulpe en raison de la dynamique propre à notre association. Il souligne ensuite le caractère prestigieux de notre prochaine manifestation au Château, en raison de l’importance des séries proposées. Cette manifestation va attirer beaucoup de visiteurs.  

Il comprend et partage l’inquiétude suscitée par le manque d’intérêt des jeunes pour notre hobby commun Une idée qui permettrait peut-être d’attirer à nouveau certains jeunes consisterait à utiliser de manière plus intensive l’outil informatique avec les « chats » et autres possibilités que cet outil moderne offre.

Le Président demande ensuite à l’assemblée de procéder à l’approbation du PV de l’assemblée générale précédente, ce que l’assemblée fait à l’unanimité. 

La parole est ensuite cédée au secrétaire, M. Jean-Paul PIETTE. Il insiste sur nos manifestations passées et futures. Elles constituent pour le Cercle des occasions rêvées d’assurer un juste retour vers les membres et de resserrer les liens qui nous unissent. Nos déplacements constituent aussi un moyen de récompenser celles et ceux qui se dévouent pour leur association. Aussi, il invite les membres à y participer toujours plus nombreux. Il invite ses « Kitchen Girls » à se tenir prêtes pour le grand rendez-vous des 25 et 26 février 2005 au Château de La Hulpe. 

La parole est ensuite donnée à M. Benoît ADRIAENS pour son rapport sur la Trésorerie. Celui-ci rappelle que la Bourse et la Braderie furent un véritable succès sur tous les plans, y compris financier. En plus, nous avons eu un très bon résultat pour les festivités du 150e anniversaire de l’arrivée du train à La Hulpe. Cependant, il n'est jamais inutile de rappeler les dépenses principales faites par le cercle AU PROFIT DE SES MEMBRES : bibliothèque (387,24 €), jeux concours (2 x 180,00 €), déplacements divers, dont Boulogne (490,10€),  Assemblée générale 2004 (1.004,25 €), sans oublier le voyage à Ouistreham qui a entraîné un coût à charge du cercle : ce fut l’occasion de remercier les participants de l’aide qu’ils n’hésitent pas à accorder au Cercle.

A côté de cela, le cercle a aussi fait d'importants investissements pour plus de 1.000 € (impression d’enveloppes, achat de 15 cadres, nouveau local en cave).

Pour ce qui est des rentrées, à côté des cotisations, du très beau succès de la tombola, des festivités du 150e anniversaire de l’arrivée du rail à La Hulpe, nos deux grandes manifestations annuelles, à savoir la Bourse et la Braderie ont évidemment contribué à couvrir une part très importante de toutes les dépenses énoncées ci-dessus. En fin de compte, l'année s'achève donc par un boni de 1.560,56 € contre un solde négatif de 1.697,54 € l’année précédente.

Les vérificateurs aux comptes retenus en janvier 2004 donnent ensuite lecture de leur rapport par l’intermédiaire de Monsieur Paul LEJEUNE. Après avoir procédé aux vérifications par sondages et obtenu toutes les précisions et pièces justificatives demandées, les vérificateurs MM. Paul LEJEUNE et John DUFAIT font état de la bonne tenue des comptes du cercle et invitent les membres présents à ratifier les comptes de l’exercice 2004 tels qu’ils leur ont été présentés par M. B. ADRIAENS. L’assemblée les approuve à l’unanimité. 

L’assemblée procède ensuite au renouvellement partiel du Comité.

Etaient sortants et non rééligibles : M. et Mme CAVEYE-COTROUX.

Sont sortants et rééligibles : B. ADRIAENS, R. CATTEEUW, G. HERPOEL, C. KOCKELBERGH, JM LEDUC et R. THIRION.

L’assemblée approuve leur réélection. Aucune nouvelle candidature.

Pour la vérification des comptes de l’exercice 2005, les candidatures de MM. John DUFAIT et Jean SERVAIS sont acceptées par l’assemblée. M. Alain JANSSENS accepte pour sa part de suppléer à cette tâche en cas de défaillance d’un titulaire. Le président les remercie au nom de l’assemblée.

Le secrétaire remet ensuite les récompenses pour assiduité aux réunions 2004. M. Guy HERPOEL remet les récompenses pour les jeux-concours de l’année, tandis que le Président remet celles relatives aux expositions compétitives au cours de l’année écoulée à Patrice FICHEUX et Benoît ADRIAENS.

Après avoir remis aux membres comptant 10 ans d’affiliation ininterrompue au Cercle, MM. Avelino GARCIA, Joseph WARSON et Robert MIGNOLET, leur diplôme attestant cette longévité et l’insigne du Cercle qui y est associé, le président cède ensuite la parole à Monsieur Michel POULTIER, président de l’APB, qui rappelle le plaisir de toute la délégation boulonnaise à se retrouver à La Hulpe. Au cours de l’année 2004, ils ont été heureux de nous accueillir à Boulogne pour diverses occasions. L’année 2005 sera un peu plus « allégée », encore que…

Le montant de la cotisation annuelle à partir de 2005 est de 8 € pour les adultes (80 € pour les personnes souhaitant devenir membre à vie), celle des jeunes restant fixée à 3 €.  

Monsieur Michel POULTIER nous emmène ensuite sur les traces de Napoléon BONAPARTE en nous posant la question de savoir s’il s’agissait d’un tyran ou d’un génie. Sur base d’une présentation très intéressante de reproductions de plis et timbres à l’ordinateur pour illustrer son propos, il nous entraîne dans le sillage de cet homme étrange. Son exposé très documenté était à la mesure de ses connaissances du sujet. Il a en effet cosigné avec Jacques Chochois de l’APB un ouvrage de référence intitulé « Il y a 200 ans… Napoléon, le Camp de Boulogne et la Légion d’Honneur ». Collectionneur depuis plus de vingt ans de lettres, documents gravures et autres autographes en rapport avec le Camp de Boulogne, l’orateur a su susciter l’attention du public qui tout au long de son exposé, a suivi avec une vive attention.

Après cet exposé, le Président remercie l’orateur et invite les personnes présentes à prendre le verre de l’amitié. Celui-ci fut suivi du banquet annuel auquel participèrent quelque 70 personnes.




10:43 Écrit par cplh | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

30/03/2005

LE COMITE

PrésidentKOCKELBERGH Constanttel: 02/653,86,18
4, Sentier 42gsm: 0476/27,41,98
1332 Genvalmailto:constant.kockelbergh@skynet.be
Vice-PrésidentCATTEEUW Rogertel: 02/657,01,28
94, Rue de l'Argentine
1310 La Hulpe
Vice-PrésidentHAVAUX Sergetel: 02/657,01,28
Vlaanderveldlaan, 101mailto:serge.havaux@skynet.be
1560 Hoeilaart
Vice-Président honoraireCREVECOEUR Edmondtel: 02/652,01,49
1, Chemin du Bon Air
1380 Ohain
SecrétairePIETTE Jean-Paultel: 02/654,01,97
3, Chemin Bois des Damesgsm: 0476/26,29,44
1310 La Hulpemailto:jp.piette@skynet.be
Secrétaire-adjoint et jeuxHERPOEL Guytel: 02/653,54,34
concours84, Rue de l'Argentine
1310 La Hulpe
Trésorier et service ventesADRIAENS Benoîttel: 010/61,43,46
118a, Avenue des Combattants - bte 5gsm: 0473/63,23,06
1490 Court-St-Etiennemailto:benoit.adriaens@scarlet.be
Compte financier du cercle001-4137075-04 ouvert au non de "CPLH c/o Adriaens .
Service vente (assistants)CAVEYE Georgestel: 02/653,38,08
JANSSENS Julestel: 02/653,29,25
ROTH Jacquestel: 02/653,50,17
Rédaction du bulletinLEDUC Jean-Marietel: 02/305,95,85
Tentrappenstraat, 31mailto:jean-marie.leduc@pandora.be
1560 Hoeilaart
Service JeunesseLEDUC Jean-Marietel: 02/305,95,85
Tentrappenstraat, 31mailto:jean-marie.leduc@pandora.be
1560 Hoeilaart
Service JeunesseHAUTIER Genevièvetel: 02/653,98,74
32, Rue Eugène Castaigne
1310 La Hulpe
Service nouveautésDUHAIN Freddytel: 02/653,98,74
32, Rue Eugène Castaigne
1310 La Hulpe
Compte financier nouveautés000-3118178-16 ouvert au nom de Duhain-Hautier
Service MatérielTOUCHEQUE Claudinetel: 02/653,86,18
gsm: 0476/27,41,98
Carnets de circulationsJOLY Germaine et HAVAUX Sergetel: 02/657,01,28
Vlaanderveldlaan, 101mailto:serge.havaux@skynet.be
1560 Hoeilaart
BibliothèqueCATTEEUW Rogertel: 02/653,72,34
94, Rue de l'Argentine
1310 La Hulpe
TombolasCOLLARD Madeleinetel: 02/654,15,91
26, Avenue du Bosquet
1332 Genval
SOS - occasions du moisTHIRION Richardtel: 02/687,92,34
Paardebeekstraat, 20
3090 Overijse

10:11 Écrit par cplh | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/03/2005

NOTRE ADRESSE

ADRESSE DE NOS REUNIONS :

  • ECOLE COMMUNALE DE LA HULPE : Rue des Combattants, 112 - La Hulpe
  • NOS REUNIONS : Le 2ème et le 4ème dimanche du mois - de 9.30 h. à 12 h.
  • COTISATIONS :  3 Euros pour les moins de 16 ans et 7 Euros pour les adultes.

MISE A DISPOSITION DES MEMBRES (GRATUIT) :

  • Bibliothèque
  • Une tombola à chaque réunion
  • Divers déplacements avec véhicule d'un autre membre, Etc...

AUTRES :

  • Achat de matériel philatélique à très bon prix
  • Abonnement au service nouveauté pour les timbres de divers pays
  • Aide au montage de collections et d'expositions
  • École des jeunes, Etc...


10:40 Écrit par cplh | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

TRENTE ANS DEJA ......

Quand un collectionneur de timbres en rencontre un autre, que peuvent-ils bien se raconter ?.... Quand ils sont neuf à se rencontrer de temps à autre...  Jacky Bourgeois, Roger Catteeuw, Edmond Crèvecoeur, Willy Eggerickx (†), Eugène Eilenbecker(†), Maurice Herson (†), Freddy Lacroix, Théo Michiels (†) et Gérard Quadflieg (†).

ils fondent, officiellement le 26 février 1970, le « Cercle philatélique de La Hulpe », souhaitant faire partager leur passion par d’autres et surtout y intéresser les jeunes.
Sans préparation particulière en vue de la constitution d’une telle association, n’ayant que leur passion et leur bonne volonté, ces pionniers la hulpois travaillent d’abord en vase clos. Certains s’intéressent à la pratique de la philatélie thématique ou encore aux oblitérations et autres marques postales (flammes ou cachets spéciaux) apposées sur les plis (marcophilie). Un an plus tard, ils organisent une exposition où figure, entre autres, une collection complète des timbres-poste de Belgique : ils espèrent en effet susciter de nouvelles vocations et provoquer des contacts avec d’autres associations philatéliques de la région : les échanges seront fructueux.

En 1974, le Cercle est chargé pour la première fois de l’organisation d’une vente anticipée à l’occasion de l’émission d’un timbre-poste spécial. Par la suite, cette mission lui sera souvent dévolue, eu égard aux talents d’organisation dont il a rapidement su faire preuve.

Les rencontres, participations à des expositions, bourses d’échange, séminaires et conférences qui leur permettent d’améliorer leurs connaissances, de se perfectionner et de communiquer leur science aux plus jeunes, sont autant d’occasions de parfaire leurs connaissances et de développer une bibliothèque de référence.

Ce n’est qu’à partir de 1983 qu’ils se présentent aux expositions provinciales du Brabant, avec des succès variés et qu’ils vont commencer à récolter des médailles. Les adultes éprouvent parfois quelques difficultés à s’intégrer dans les compétitions, mais ils retiennent les leçons qu’ils s’empressent de transmettre aux jeunes de « l’école de philatélie » existant au sein du Cercle. Les résultats des jeunes ne se feront guère attendre: des diplômes de participation d’abord, des médailles de bronze, bronze argenté, argent, grand argent et vermeil ensuite viendront récompenser leurs efforts dans diverses manifestations, non seulement en Belgique, mais aussi au Grand-Duché de Luxembourg (1986), R.F.A. - Belgique (1987), Olymphilex à Séoul (1988), l’exposition internationale INDIA à Bombay (1989), au Canada (1992), Boulogne-sur-Mer (1997), Europhila à Genève (1999), Charleville-Mézières (2000)...

En 1993, le « Cercle philatélique de la Hulpe » obtient la réalisation d’un timbre-poste représentant le Château de La Hulpe dans la série « touristique ». La vente anticipée de cette série s’est tenue à la Ferme du château et fut jumelée à une « Journée portes ouvertes » au château organisée pour la première fois par la Fondation culturelle Solvay. Le Cercle apporta également dans ce cadre, aide et soutien au tout jeune « Cercle d’Histoire de La Hulpe » qui put ainsi monter une exposition retraçant l’histoire du domaine, complétant ainsi l’événement qui attira en deux jours plus de 8.000 visiteurs.

L’expérience acquise, une bonne organisation, la bonne entente existant entre les membres du Cercle lui permettent de répondre à des appels extérieurs : il prête volontiers son concours et son appui logistique à d’autres groupes lors de ventes anticipées ou d’autres événements.

Il est en effet toujours prêt à soutenir et à participer aux diverses manifestations organisées dans la commune, qu’elles soient culturelles, commémoratives ou encore philanthropiques. C’est ainsi qu’il suscita la réalisation d’un timbre à date « La Hulpe Centre d’Art », participa activement à l’exposition commémorant « la Libération de la Belgique »(1994) (élaboration d’enveloppes spéciales, mise en service d’une flamme d’oblitération particulière utilisée au bureau de poste local, ouverture d’un bureau de poste temporaire et organisation d’un courrier spécial Bayeux - La Hulpe le 4 juin 1994, organisation d’un courrier spécial La Hulpe – Marbais dans le cadre de la commémoration de la libération des camps de prisonniers ou encore transport de courrier en ULM en 1995 au profit de L’Aube-l’Argentine. Le Cercle répondit encore présent lors de l’organisation et de la réalisation des expositions « La guerre 14-18 et La Hulpe »(1998), « La Hulpe remonte le temps » (2000).

Pour son 20e anniversaire, le Cercle philatélique de La Hulpe s’était vu confier l’organisation de l’exposition compétitive provinciale sous la dénomination de « Phil’Helpe 90 », qui s’est déroulée au Centre sportif de la société SWIFT.

Cinq ans plus tard, la commission Jeunesse de la « Fédération Royale des Cercles Philatéliques de Belgique » lui a confié la préparation et l’organisation de l’exposition compétitive nationale réservée aux jeunes, sous l’appellation de « JUNEX 95 ». Celle-ci fut placée sous le haut patronage de Sa Majesté la Reine Fabiola. Cette manifestation se déroula à La Hulpe en octobre 1995 et coïncida avec la célébration du 25e anniversaire [1][2] du Cercle philatélique de La Hulpe.

Dans le cadre des manifestations marquant plus spécialement l’an 2000 à La Hulpe, des représentants de nombreuses associations locales ont été invités par l’administration communale à s’associer à elle pour fêter le 30e anniversaire du « Cercle philatélique de La Hulpe ».

Au cours de cette année 2000, le Cercle philatélique a également organisé en mars un séminaire de deux jours consacré à divers aspects de la philatélie et sa bourse annuelle d’échanges en juillet, tandis que l’année s’est clôturée les 14 & 15 octobre par l’organisation de la vente anticipée de la série artistique de timbres-poste spéciaux consacrée à l’Art Contemporain.

Depuis 1996, le Cercle philatélique de La Hulpe entretient des relations privilégiées avec l’Association Philatélique du Boulonnais, très active en France (Nord – Pas-de-Calais). Ces relations se concrétisent par des visites réciproques que les deux associations se rendent à plusieurs reprises chaque année lors de manifestations à caractère philatélique.

Apolitique, le Cercle philatélique se caractérise par sa ‘valeur ajoutée’ aux liens existant entre ses membres et avec d’autres associations, à savoir la camaraderie et l’amitié…

La vie du Cercle est préparée et animée par un comité dont les membres se réunissent tous les mois. Le Cercle philatélique de La Hulpe est affilié à la Fédération Royale des Cercles Philatéliques de Belgique, à l’Union des Cercles Philatéliques de Wallonie et à l’Amicale des Cercles Philatéliques du Brabant Wallon dont il a vivement soutenu la création.

Noms des Présidents successifs du Cercle : MM. Th. Michiels, M. Bocksruth (ad interim), M. Ramboux et C. Kockelbergh. 

Trois membres du Cercle se sont vu décerner le Mérite Philatélique Provincial, eu égard aux services rendus à la philatélie à ce niveau. Le Cercle compte d’ailleurs parmi les membres de son Comité un représentant au sein des instances de la Fédération, où il occupe les fonctions de secrétaire provincial, délégué provincial aux expositions, commissaire adjoint à la philatélie de la jeunesse en Brabant et secrétaire national adjoint.

Pendant plusieurs années, le Cercle a organisé des animations philatéliques dans les classes terminales des écoles primaires de l’entité lahulpoise.

Le Cercle philatélique de La Hulpe édite depuis plus de 25 ans un bulletin d’information destiné à ses membres et qui fait aussi l’objet d’échange avec de nombreuses autres associations philatéliques, tant en Belgique qu’à l’étranger. Il organise divers services à l’intention de ses membres, tels que la fourniture de matériel à des prix avantageux, des jeux-concours, des ventes intermembres, la fourniture centralisée des nouveaux timbres-poste émis tant en Belgique que par d’autres administrations postales, une bibliothèque où les membres peuvent consulter et emprunter de nombreux ouvrages de référence, un service de circulation de carnets d’échanges, un service dépannage, une initiation pour les jeunes désireux de se familiariser et de se perfectionner en philatélie, etc. Le nombre de membres « en règle de cotisation » est d’environ 150.

C’est à l’initiative d’un des membres du Cercle philatélique de La Hulpe qu’a été créé le « Challenge Philatélique Roger Miessen » ouvert à l’ensemble des cercles du Brabant Wallon. La première édition s’est tenue à La Hulpe le 25 février 1996, en clôture de l’année du 25e anniversaire. Les deux premières places du classement de la quatrième édition de ce Challenge ont été remportées le 22 octobre 2000 par des travaux présentés par le Cercle philatélique de La Hulpe en clôture de l’année de son 30e anniversaire. 





08:01 Écrit par cplh | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |