28/01/2008

Quand l’Emir Abdelkader était… chrétien


La Poste française procédera à l’émission d’un timbre commémorant le bicentenaire de la naissance de l’Emir Abdelkader le 21 février prochain.
La vente anticipée aura lieu à l’Institut du monde arabe (Paris) la veille de l’événement. C’est la première fois qu’un timbre postal français est consacré à cette personnalité historique algérienne. Malheureusement, à la lecture du dernier numéro de Phil’Info, on peut lire des contrevérités. Il est écrit que l’Emir : « Est né près de Mascara en 1808, descendant d’une ancienne famille chrétienne de marabouts, il fut élevé dans le respect de la religion. » On ne précise pas dans ce résumé où se situe la ville de Mascara, mais le fait le plus grave est d’affirmer qu’il est issu « d’une famille chrétienne ». Cette remarque n’a pas échappé à Gilles Thevenon, adjoint au maire à la commune de Givors (Rhône) etarton85663-e9852 chargé d’enseignement à l’université catholique de Lyon (Institut d’études politiques), qui s’est élevé contre ce texte qu’il juge qu’il « pourrait susciter un incident diplomatique ». Il a saisi par écrit cette semaine la directrice de Philaposte : « N’y aurait-il donc pas de comité de relecture ? Qu’aurions-nous dit si la Poste algérienne avait rédigé au sujet de son timbre sur saint Augustin mis en 2001 qu’il était le descendant d’une famille musulmane ? » Il précise aussi que le Robert écrit que « Abdelkader est le descendant d’une famille chérifienne (et non pas chrétienne). Cette affaire montre quand même bien peu de sérieux ». Gilles Thevenon est un collectionneur de timbres algériens. Rappelons qu’à l’occasion de la commémoration du bicentenaire de la naissance de l’Emir Abdelkader (1807-2007), Algérie Poste a déjà émis un bloc feuillet de trois timbres à l’effigie de cette figure emblématique. R. E.

08:37 Écrit par cplh dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.