20/12/2007

Bons souhaits, bon sortilège

Les bons vœux que l’on s’échange sont des sorts que nous nous jetons. Il est important de nous jeter des bons sorts dans les grandes occasions comme à la petite semaine.

Comme la bénédiction des prêtres, ils comportent un caractère magique. En terme de psyché, c’est un message que l’on envoie au subconscient pour lui dire de chercher le bon, le bien, le bonheur. On cherche à hypnotiser l’autre par nos paroles, on lui commande de se donner du bon, pour le temps qu’on lui alloue : bonjour, bonne fin de semaine, bonne semaine, bonne année! … ou pour l’occasion qui se présente: Joyeux Noël, joyeux anniversaire, bonne chance dans tes études, dans ton travail, dans ton mariage… 

Ceci n’ethumbnailst jamais tout à fait gratuit; on cherche, bien entendu, à bien disposer l’autre. Quand les autres sont heureux, ça ne peut que les disposer favorablement à notre endroit. La loi du karma agissant, la loi du retour inéluctable des choses, fera que ces bons vœux, présentés comme un désir altruiste, un jour ou l’autre, se retourneront favorablement sur celui qui les émet. C’est sans doute pourquoi on évite de souhaiter du mal, même à nos pires ennemis.

Je vous souhaite donc à tous, parents, amis et connaissances tout le bonheur du monde pour Noël et le nouvel an qui arrive. Puisse l’année 2008 vous apporter santé prospérité et longévité. C’est le sort que je vous jette!

 

Serge Hubert

10:28 Écrit par cplh dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.