29/11/2007

Philatélie et informatique

Qu'il soit pe49638rmis de le proclamer : pour49639 avoir chez soi un clavier de la sorte, il faut s'être affranchi de nombreuses contraintes. Affranchi, certes, mais au préalable, l'utilisateur doit encore avoir entretenu une correspondance active et se montrer quelque peu timbré.

Imaginerait-on que ce fut durant une grave crise de reniement de sa philatélie que ce collectionneur a décrété qu'il ne se casserait plus les dents, ni celles de ses timbres, à entreposer méticuleusement son bien dans des classeurs. Finalement, les avoir en permanence sur son clavier et exposer ce dernier aux yeux du monde ferait de lui une star éphémère.

08:13 Écrit par cplh dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.