05/10/2007

Dictionnaire de l'Académie française 1798

[Image de l'original: Dictionnaire de l'Académie française 1798, tome II, page 658]

     TIMBRE. subst. m. Sorte de cloche immobile qui n'a point de battant, et qui est frappée par un marteau. Le

[Image de l'original: Dictionnaire de l'Académie française 1798, tome II, page 659]

timbre d'une horloge, d'une montre. Timbre d'un réveille-matin. Le timbre de cette horloge est très bon.
     Il se dit quelquefois pour Le son que rend le timbre. Ce timbre est trop éclatant.
     Il se prend quelquefois figurément pour le retentissement de la voix. Et dans ce sens on dit d'une belle voix: Voilà un beau timbre. Cette voix a un timbre argentin. Sa voix n'a point de timbre.
     TIMBRE, se dit aussi De la marque imprimée et apposée au papier dont on se sert pour les actes judiciaires, et que l'on appelle Papier marqué ou timbré. Les timbres des actes judiciaires sont différents selon les différentes Généralités.
     On appelle aussi Timbre, La marque particulière que chaque bureau des postes imprime sur les lettres qui partent de ces bureaux. Le timbre de cette lettre est LYON.
     TIMBRE, en termes d'Armoiries, signifie, Le casque qui est au-dessus de l'écu. Les Souverains portent le timbre ouvert.
     TIMBRE, se prend figurément et familièrement pour La tête. On dit d'Un homme un peu fou, Il a le timbre fêlé. La peur lui a tourné le timbre. On dit aussi, C'est un timbre.

     TIMBRER. v. act. Terme de Blason. Accompagner d'un timbre ou de quelque autre marque d'honneur, de dignité. Timbrer une armoirie. Les armes du Pape sont timbrées d'une tiare.
     TIMBRER, signifie en termes de Pratique. Écrire au haut d'un acte la nature de cet acte, sa date, et le sommaire de ce qu'il contient. Timbrer des pièces.
     On dit aussi, Timbrer du papier, timbrer du parchemin, pour dire, Imprimer sur du papier, sur du parchemin, la marque ordonnée par le Roi, pour faire qu'il puisse servir aux actes de Justice. Timbrer une lettre, Y imprimer le timbre.
     TIMBRÉ, [TIMBR]ÉE. participe. Papier timbré. Cette lettre n'est pas timbrée. Cette lettre est timbrée de Bordeaux, de Marseille.
     On dit figurément et familièrement, Une cervelle, une tête timbrée, un cerveau mal timbré, pour dire, Un écervelé, un fou. On dit dans le même sens d'Un homme, qu'Il est timbré, qu'il est un peu timbré.
     En termes de Blason, il se dit De l'écu couvert du casque ou timbre.

     TIMBREUR. subst. mas. Celui qui timbre.

08:01 Écrit par cplh dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.