09/01/2007

Eugène LACAQUE et le timbre gravé…

Dernière exposition temporaire du Musée de la Communication en Alsace

RIQUEWIHR

 

Du 8 avril au 5 novembre et du 2 au 17 décembre dernier, l’exposition temporaire du Musée de Riquewihr était consacrée à ce grand graveur disparu l’an dernier, cet homme à la silhouette un peu ciselée comme celle de Jean Cocteau. Le parcours proposé permettait de découvrir l’infatigable artisan d’art qu’il était.

Il compte de très nombreuses réalisations de timbres-poste pour de nombreux pays. Il entretenait la sûreté de son trait, sur une matière qui ne permettait pas l’erreur, en se livrant à l’exercice quotidien du tracé de traits parallèles au crayon sur une feuille de papier, et ce, pendant vingt minutes, à l’image du sportif qui s’échauffe les muscles avant la compétition.

Avant de procéder à la gravure de timbres-poste, il s’était spécialisé dans la gravure de motifs pour impressions sur étoffes.

Son oeuvre « philatélique » est cependant impressionnante. Il a dessiné et gravé des timbres-poste pour de nombreuses administrations postales, notamment les anciennes possessions françaises disséminées dans le monde : en Afrique du Nord, Afrique Noire et Extrême-Orient. Mais c’est Monaco qui a le plus souvent fait appel aux talents de l’artiste graveur.

Eugène Lacaque est décédé le 23 février 2005 à Pfastatt (près de Mulhouse) à l’âge de 91 ans.

 

Petit aperçu de son palmarès

 

Grand Prix des Nations Africaines et Malgaches 1975 – 1978

Grand Prix Meilleur Timbre-poste français  1975 (YT France 1846)

Grand Prix Plus beau timbre-poste 1976 (YT France 1898)

Grand Prix Meilleur TP des pays francophones d’Outre-Mer 1980 & 1981

Trophée Robert Stolz - Plus beau timbre du monde sur la musique 1982 & 1985

Grand Prix de la Gravure 1983

Grand Prix Plus beau timbre sur la montagne 1982

Grand Prix des Nations Africaines et Malgaches 1984

Grand Prix de la gravure 1986

Grand Prix de l’Art Philatélique 1987 & 1988 (YT France 2548)

Grand Prix Plus beau timbre 1991

 

Voir aussi le TRIOMPHE DE FLORE du 4 juillet 1970, d’après un haut relief de J.B. Carpeaux, qui représente Flore, déesse des fleurs, personnifiée en une femme souple et souriante qui danse avec des enfants. (YT, France – 1641)

J.M. Leduc, de retour d’Alsace

11:55 Écrit par cplh dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.