07/06/2006

De Superman à la Castafiore

De tous les sujets abordés sur les timbres-poste, la bande dessinée est parmi les plus prisés auprès des 7 à 77 ans. Diversité culturelle oblige, tous ces personnages du 9e art à qui l’on consacre quelques vignettes ne sont pas les mêmes selon qu’ils sortent des imprimeries de Washington ou de Paris. À chacun ses petits Mickeys ! Il existe même des administrations postales qui, faute de bédés originales à proposer, s’approprient celles des autres pour nous les resservir sur timbres; c’est le cas de l’Albanie qui nous a gratifié ces dernières années de peu ressemblants Donald Duck et Mickey Mouse, ce qui a de quoi détonner dans un pays qui hier encore carburait au nationalisme pur et dur.

 

Le Service postal américain (USPS) annonce la sortie pour le 20 juillet d’un feuillet de vingt timbres entièrement consacrés aux héros provenant de l’entreprise DC Comics. Dix timbres sont à l’effigie d’autant de personnages connus (Superman, Batman, Wonder Woman, Plastic Man, Green Lantern, The Flash, Aquaman, Hawkman, Green Arrow et Super Girl), alors que les dix autres reproduisent des couvertures de magazines dans lesquels ils ont accompli leurs exploits.

 

Rappelons que Postes Canada avait émis en 1995 cinq timbres consacrés à des superhéros qualifiés de canadiens, parmi lesquels se trouvait Superman. Nous étions nombreux à ignorer alors que le célèbre personnage avait d’abord été dessiné en 1933 par le Torontois Joe Shuster (1914-1992), avant d’être cédé aux Américains et de faire la fortune de la National Periodical (aujourd’hui DC Comics). Enfin, pour ne pas faire de laissés-pour-compte, Washington promet pour l’an prochain un feuillet similaire de timbres pour les superhéros de Marvel Comics.

 

La Poste française propose aussi, bon an, mal an, quelques-uns de ses héros, quitte à faire appel de temps à autre à la bédé extraterritoriale, car, en cette matière, la Belgique a depuis longtemps empiété sur sa voisine. Cette année, pour la Fête du timbre, c’est Spirou qui avait reçu les honneurs le 27 février. Dans son programme philatélique pour 2007, Paris s’apprête à « timbrifier » nulle autre que la Castafiore, surnommée le rossignol milanais. La célèbre cantatrice, dont le répertoire semble s’arrêter à « l’air des bijoux », imaginée par Hergé (1907-1983), ne sera pas seule. Pour l’heure, on mentionne aussi d’autres personnages tirés des Aventures de Tintin, comme Séraphin Lampion, Rastapopoulos et Alcazar (la liste n’est pas encore arrêtée). On parle de six timbres en tout.

 

En 2000, Paris avait émis un carnet de timbres montrant Tintin et Milou, ainsi qu’un bloc-feuillet (c’est-à-dire un mini feuillet illustré comportant au moins un timbre) sur lequel on pouvait apercevoir le capitaine Haddock, le professeur Tournesol, Nestor et les Dupond et Dupont. Mais le tout premier timbre-poste en hommage à Tintin revient à la Belgique, qui lui consacra une vignette de 8 francs en 1979. Il y en eut d’autres depuis, dont une émission conjointe avec le Congo Kinshasa en 2001. Enfin, la poste néerlandaise réalisait en 1999 un magnifique doublé avec un carnet de timbres et un bloc-feuillet dédiés à l’album On a marché sur la lune.

 

Cyberpresse

11:42 Écrit par cplh | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |