31/05/2005

LES MILLE ET UNE CARTES

Les collectionneurs de timbres s'intéressent peu aux cartes postales, or celles-ci sont parfois le support de timbres peu communs et de marques postales intéressantes. Dans ces cas, on a tout à gagner à les rechercher.

Autrement, toute nue, c'est-à-dire privée de timbre ou d'oblitération, la carte, si elle représente un intérêt historique ou iconographique indéniable, ne concerne plus la philatélie, mais plutôt la cartophilie.

C'est une autre paire de manches quand un timbre est imprimé à même la carte postale. Ce timbre, qui peut être un fac-similé d'une vignette précédemment émise ou adopter un tout autre visuel, est assimilable au point de vue philatélique à un grand timbre-poste. On parle alors d'un entier postal. Qu'elle soit neuve ou ayant servi, cette pièce mérite d'être considérée. Le Canada commercialise de nombreux entiers postaux de ce type, destinés surtout aux touristes. Les plus récentes cartes postales préaffranchies, comme Postes Canada les désigne, ont été émises le 13 mai et reprennent les motifs des timbres de cette année consacrés au drapeau. Il y en a cinq, dont une montre une vue de Mont-Saint-Hilaire.

Mais le collectionneur avisé ne manquera pas de jeter son dévolu sur la carte maximum, qui est ni plus ni moins qu'une carte postale détournée de sa vocation première à des fins philatéliques. Elle est constituée d'une carte postale, d'un timbre apposé côté vue et d'une oblitération, présentant entre eux le maximum de concordance. Il existe des critères fixant les règles à suivre pour obtenir une telle pièce, mais tous, et notamment les administrations postales, ne s'y conforment pas en tout point. Pour connaître en détail ce produit, un détour par le site www.maximaphiles-francais.org sera profitable.

La carte maximum illustrée ici a été éditée par la Suède à l'occasion de l'émission d'un timbre pour célébrer la «Midsommar», une fête qui se tient pendant le week-end le plus proche du solstice d'été. Les Suédois dressent alors des mâts qu'ils décorent et autour desquels ils dansent. On voit ici deux fillettes, sages comme des images, qui portent dans leurs cheveux une couronne tressée avec des fleurs sauvages. Il s'agit bien sûr d'une vision idyllique des choses. L'oblitération, parée d'une fleur stylisée, indique le nom de Leksand, une commune située dans le centre du pays, qui est aussi le berceau de plusieurs traditions suédoises.

 


Jean-Pierre Durand collaboration spéciale, La Presse

07:24 Écrit par cplh | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

29/05/2005

PRIX OLYMPIA : MEDAILLE D’ OR POUR LE PORTUGAL

26 mai 2005
Le Portugal a remporté la médaille d’or du Prix Olympia 2004. Cette distinction, attribuée par un jury international composé de philatélistes de grande renommée, d'artistes, de journalistes et de membres du CIO, récompense les plus beaux timbres émis à l'occasion des Jeux Olympiques de 2004. Le timbre choisi pour la médaille d'or représente un athlète franchissant la barre du saut en hauteur. Le prix sera remis à la République portugaise le 7 juillet à Singapour, lors de la 117e Session du CIO.
Ukraine et Australie
La médaille d’argent du Prix Olympia 2004 a été décernée à l’Ukraine pour un timbre illustrant les Jeux de l’Antiquité. Quant à la médaille de bronze, elle a été remise à l’Australie pour un timbre représentant un sujet moderne : le départ d’une course. Le timbre émis par Singapour a reçu une distinction pour l’originalité de son motif : des athlètes gravés sur une pierre.
Présentation des lauréats à Singapour
La Fédération Internationale de Philatélie Olympique (FIPO), qui organise ce concours après chaque édition des Jeux Olympiques, présentera, pendant la 117e Session du CIO, les finalistes du Prix Olympia ainsi que diverses nouveautés philatéliques, dont les oblitérations spéciales des villes candidates à l’organisation des Jeux Olympiques de 2012.
Exposition philatélique à Singapour : de 1896 à 1940
Une exposition organisée actuellement au Musée philatélique de Singapour, en collaboration avec les autorités philatéliques du pays, retrace l’histoire de la philatélie olympique sous un angle très original. Les visiteurs peuvent ainsi découvrir les dessins originaux des tout premiers timbres olympiques, ainsi que les timbres prévus par la Turquie à l'occasion des Jeux de 1896, mais qui n’ont jamais été émis en raison du boycott politique de ces Jeux par l'Empire ottoman.
Histoire philatélique de 1896 à 1940
Entre 1896 et 1940, l’histoire philatélique fut également marquée par la non-célébration des Jeux de 1916 (Berlin) et de 1940 (Helsinki), pour lesquels plusieurs pays avaient prévu l’émission de produits philatéliques.




07:49 Écrit par cplh | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/05/2005

HISTOIRE SUISSE

La Poste SUISSE émettra en septembre prochain quatre timbres-poste représentant des photographies prises par des personnes privées au moyen de leur téléphone portable. Les quatre clichés "MMS" ont été sélectionné lors d'un concours.

Plus de 3300 photos ont été envoyées par des utilisateurs de téléphones mobiles munis d'appareils de photo, a indiqué La Poste. Le public a désigné les cent meilleures, puis un jury a choisi les quatre photos qui font l'objet de la nouvelle série de timbres-poste, une première mondiale, selon le géant jaune.

Ces clichés ont été pris lors d'une balade à cheval, durant une randonné au Stockhorn, au sommet du Rigi et depuis un balcon. Le jury était composé de représentants des trois partenaires organisateurs du concours, à savoir La Poste, Swisscom Mobile et le Musée de la communication de Berne.

Les quatre timbres-poste spéciaux "MMS", avec des valeurs d'affranchissement de 0,85 centimes, 1, 1,3 et 1,8 franc, seront émis le 6 septembre. Les quatre photographes gagnant ont reçu 1000 francs ainsi qu'un nouveau téléphone portable.


08:10 Écrit par cplh | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

26/05/2005

ACHETER SES TIMBRES VIA INTERNET

Comme d'autres opérateurs européens, La Poste a désormais son magasin en ligne. Objectif: cibler un public qui ne va jamais dans les bureaux.

Fini de faire la file à La Poste pour acheter quelques timbres. Dès à présent, les particuliers peuvent commander leurs timbres et d'autres produits postaux de base via Internet.

Nombre de postes européennes, et plus précisément les postes française, néerlandaise et allemande, ont déjà leur magasin en ligne. En ouvrant une boutique sur le Net, l'entreprise publique belge teste ainsi un nouveau canal de distribution. Ce magasin virtuel, accessible par définition 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 à l'adresse www.laposte.be, vient donc s'ajouter aux bureaux de poste (1302 dans le pays) et Points Poste, ces guichets installés depuis peu dans les supermarchés, librairies et banques. «L'objectif est de toucher, via ce nouveau canal de vente, une catégorie de gens qui ne se rendent jamais dans les bureaux de poste, à savoir la génération Internet», explique François Dorrekens, un porte-parole de La Poste.

Concrètement? Le particulier choisit le ou les produit(s) qu'il désire parmi une centaine d'articles. Outre les timbres autocollants, on peut y acheter des vignettes pour les envois Kilopost, des Postograms, des produits philatéliques ou des produits pré-affranchis comme les cartes de voeux. Une fois la commande passée, le client effectue le paiement soit par carte de crédit soit par «web banking». Dès le paiement confirmé, il reçoit un courrier électronique avec un numéro de confirmation. La commande est livrée sous envoi sécurisé (avec code barre) endéans les quatre jours ouvrables, à l'adresse de son choix. La livraison est effectuée par le facteur et est gratuite pour une commande de 25 euros et plus. En deçà de ce montant, des frais de 2 euros sont demandés.

Conformément à la législation sur la vente par correspondance, si le client n'est pas satisfait, il peut renvoyer son paquet dans les 7 jours ouvrables sans payer de frais de port. Et si la commande n'arrive jamais. Il peut soit demander au service clientèle un second envoi soit le remboursement de son achat.

La Poste évaluera les premiers résultats de ce test dans six mois et s'il y a lieu d'étoffer la gamme de produits. A terme, elle pourrait aussi proposer à ses clients virtuels un système d'impression de timbres à domicile. «La poste allemande teste une telle application avec la société Adobe. Si les tests techniques sont concluants, on pourrait lui emboîter le pas», précise-t-on à La Poste.

© La Libre Belgique 2005



14:22 Écrit par cplh | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/05/2005

VATICAN

Des timbres à l'effigie de Benoît XVI bientôt en vente.

Les premiers timbres à l’effigie du nouveau pape Benoît XVI seront en vente à partir du 24 mai prochain ont an­noncé mercredi des responsables du Vatican. Trois timbres seront disponibles, pour des valeurs de 45 centimes d'euros, 62 centimes d'euros et 80 centimes d'euros, ont précisé ces responsables du  bureau philatélique du Vatican. Au mois. d’avril, le Vatican avait mis en vente des timbres spéciaux pour marquer 1 période entre le décès du pape Jean Paul II et l'élection de son successeur, et des centai­nes de milliers de ces timbres ont été vendus rapidement.


08:31 Écrit par cplh | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/05/2005

DES TIMBRES CONSACRES A LA 2EM GUERRE MONDIALE

Les services philatéliques de la poste israélienne ont décidé d’émettre une nouvelle série de timbres à l’occasion du soixantième anniversaire de la fin de la Seconde Guerre Mondiale.
Ils sont consacrés aux nombreux combattants juifs qui se sont battus contre l’Allemagne nazie et font découvrir au public qu’un million et demi de Juifs ont participé au conflit dans les rangs des armées alliées. En outre, ils commémorent le souvenir des 250.000 Juifs tombés au champ de bataille sous les drapeaux de leur pays d’origine.
L’un des timbres représente un défilé de soldats de la Brigade Juive de l’armée britannique, un autre un tank russe T-34 russe et des bombardiers B17 de l’armée américaine.
Un timbre rappelle la contribution des partisans juifs et des membres de la Résistance, en représentant un Maguen David sur un vêtement où a été arrachée l‘infâme étoile jaune imposée par les Nazis dans le cadre de leur mesure discriminatoire.
Une plaquette de timbres sera en outre inaugurée le 9 mai prochain, avec la reproduction du déploiement du drapeau soviétique sur le Reichstag à Berlin après la victoire des alliés. Trois soldats ont hissé ce drapeau et l’un d’entre eux était juif.

  CDP


13:54 Écrit par cplh | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

LES SERVICES SECRETS AMÉRICAINS

LES SERVICES SECRETS AMÉRICAINS FONT ENQUÊTE SUR UNE EXPOSITION 

Les services secrets américains font enquête sur une exposition de faux timbres-poste, dont l'un montre le président George W. Bush avec une arme sur la tempe.
L'exposition a ouvert ses portes la semaine dernière à l'université Columbia, à Chicago. Les visiteurs peuvent y voir des timbres, oeuvres de 47 artistes. Ils portent sur des questions telles que les agressions sexuelles commises par des prêtres catholiques, le racisme et la guerre en Irak.

Mystère - Aucun des artistes n'est inscrit à l'établissement universitaire. Un porte-parole des services secrets, Tom Mazur, n'a pas voulu préciser, mardi, si l'enquête était terminée, pas plus qu'il n'a accepté de dire qui avait été interrogé. Il a cependant indiqué qu'aucune oeuvre d'art n'avait été confisquée.

Appel - L'enquête a été lancée à la suite d'un appel téléphonique d'un résidant de Chicago. Deux agents gouvernementaux se sont présentés sur les lieux de l'exposition le soir de l'inauguration. Ils ont pris des photos de certaines des oeuvres exposées et ont demandé à obtenir les coordonnées des artistes.

Patriot Act - Les agents étaient particulièrement intéressés par l'oeuvre d'un artiste de Chicago, Al Brandtner. Intitulée Patriot Act, qui montre une feuille de faux timbres de 37 cents, rouges, blancs et bleus, et le président Bush avec un revolver sur la tempe.  
 
Source: Radio-Canada

13:46 Écrit par cplh | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |